logo-smartphone.png

SOCIETE HISTORIQUE DU VIe ARRONDISSEMENT

AccueilActivitésPublicationsPetites notesChahut babylonien à l'Ecole des Beaux-Arts

Chahut babylonien à l'Ecole des Beaux-Arts

rue Bonaparte

     Le 29 janvier 1864 eut lieu à l’École des Beaux-Arts une manifestation d'étudiants restée dans l'histoire de l'institution sous le nom de « chahut babylonien ». Viollet-le-Duc, qui avait les faveurs de l'Empereur Napoléon III, venait d'y être nommé comme titulaire de la chaire d'histoire de l'art et d'esthétique. Les élèves, en majorité hostiles au régime, avaient décidé de l'empêcher de faire son premier cours. Ils y parvinrent. « Dans le grand amphithéâtre retentissait un charivari énorme, fait de rugissements, hennissements, barrissements, glapissements, miaulements. Au milieu de cette tempête volaient des œufs, des pommes, des navets, des gros sous. Le comte de Nieuwekerke, surintendant de l'Ecole, dut se retirer, suivi de ses amis. Les étudiants les accompagnèrent en cortège, toujours chantant et braillant, jusqu'au Louvre où il était logé. Mérimée et Théophile Gauthier marchaient avec lui. Ce dernier fut arrêté par les sergents de ville, qui, à cause de la longueur de ses cheveux, l'avaient pris pour un manifestant » (Flora Cès, Récits sous un arbre, Lausanne, Éditions l'Age d'Homme, 2000).

JpD

Rechercher