logo-smartphone.png

SOCIETE HISTORIQUE DU VIe ARRONDISSEMENT

AccueilActivitésSortiesPetit journal du confinement - No 11

Sorties

Petit journal du confinement - No 11

petit-journal-11
27 Mai 2020

L’Académie de médecine, une institution dynamisée par la covid 19

 

L’épidémie de covid-19 étant passée au stade 3, l’état d’urgence sanitaire est déclaré le 23 mars 2020. La « rue Bonaparte » (nombreux sont ceux qui appellent ainsi l’Académie de médecine !) ferme aussitôt ses portes. Fin des séances publiques le mardi réunissant tous les membres ; fin des réunions des divisions ou sections ; fin des groupes de travail... Les belles manifestations fêtant le bicentenaire de l’institution sont stoppées et annulées.

Aussitôt, un grand nombre d’académiciens réagit, selon ses compétences et ses spécialités, face aux questions cruciales soulevées par la crise sanitaire que nous traversons.

Un travail collectif étant impossible en l’absence de contacts directs, il est immédiatement prévu une méthodologie particulière, jamais connue jusqu’alors par l’Académie. La mise en place d’une « Cellule de veille épidémie Covid-19 » est décidée, sous la direction de l’un des membres de la compagnie. Elle comprend huit académiciens, représentatifs des domaines de la santé publique, de l’épidémiologie, de l’infectiologie, de la virologie, des sciences pharmaceutiques et des sciences vétérinaires. Tous les membres de la compagnie sont incités à participer à cette action, en adressant au président de la cellule idées et suggestions de thèmes à traiter. En raison des mesures de confinement, l’ensemble des échanges passe par des outils numériques.

Un travail d’une ampleur inédite se met en place, imposant une méthode précise, gage de qualité scientifique. Pour chaque sujet proposé, un groupe est constitué autour d’un coordinateur désigné par la cellule de veille. Lorsqu’un texte est prêt, le coordinateur le transmet à la cellule de veille et au secrétaire perpétuel. Après validation par le bureau du conseil d’administration, il est mis en ligne sur le site de l’Académie.

Au fil des semaines, les réflexions se succèdent, l’objectif n’est pas de répéter les recommandations gouvernementales, mais de viser plutôt la synthèse scientifique originale que l’accumulation d’informations délivrées par les médias et Internet.

À titre d’exemples, sont rendues publiques des prises de position sur le thème du port des masques, sur la décontamination des espaces publics et des transports, sur l’hygiène à la maison, sur les tests, sur le devenir des sans-abris et sans papiers en période de confinement, sur les pistes thérapeutiques notamment l’essai clinique « chloroquine-azithromycine », sur la santé mentale et psychique en période de confinement, sur l’oncologie et covid. Quelques sujets font l’objet de plusieurs textes.

De son côté, le comité d’éthique de l’Académie se prononce sur l’épidémie du covid-19 dans les Ephad (établissements de personnes âgées dépendantes), sur le traçage par smartphone, sur le traçage épidémiologique et l’éthique médicale.

Certains de ces communiqués ont un impact manifeste sur les décisions prises par les autorités de santé. Et récemment le président de la cellule de veille intègre l’équipe chargée par le gouvernement de préparer la sortie du déconfinement

C’est maintenant plus de cinquante communiqués, avis et prises de position, émis à raison de plusieurs par semaine et quelquefois plusieurs par jour, qui figurent sur le site de l’Académie. À la suite de la mise en place d’une cellule de traduction français-anglais, ils sont consultables en français et en anglais, ce qui permet l’accès au public non francophone. Ils sont quelquefois communs avec l’Académie des sciences, l’Académie de chirurgie, l’Académie de pharmacie. Parallèlement un bulletin de situation, émis périodiquement par le secrétaire perpétuel, tient l’ensemble des académiciens au courant de cette production.

À ce jour, ces textes sont très attendus par les journalistes de la presse écrite, de la radio et de la télévision qui y recherchent et savent y trouver des informations bien documentées, et des prises de position indépendantes vis-à-vis de la situation épidémique et de sa gestion. Ainsi entre le 19 mars et le 5 avril, le site a connu 88 000 connexions, avec des pics après la diffusion des communiqués « Masques » ou « Sortie du confinement ». Plus de 300 coupures de presse, TV et radio ont traité des avis et recommandations de l’Académie ….

Maintenant l’Académie reste très sollicitée sur l’éventualité d’une seconde vague épidémique, sur l’opportunité de la réouverture des écoles, sur l’efficacité des mesures barrière, sur l’utilité des tests, sur l’avancée des recherches en matière de traitement et de vaccin ….

Une place importante est redonnée à l’Académie dans les débats qui ont entouré le confinement, et entourent le déconfinement et ses suites.

Si un virus microscopique a rendu inopérant le Charles-de-Gaulle, il a redynamisé une institution bicentenaire !

Claudine Esper
Membre de l’Académie de médecine


Paris, le 21 mai 2020


Site sur lequel l’ensemble des communiqués, avis et prises de position peuvent être consultés : www.academie-medecine.fr

625

Rechercher