logo-smartphone.png

SOCIETE HISTORIQUE DU VIe ARRONDISSEMENT

AccueilGazetteLa Gazette - N° 12 - 2016- 4e trim

Gazette

La Gazette - N° 01 - 2013- 2e trim

N° 1 - 2e trimestre 2013

Le billet du trimestre

Une nouveauté, la Gazette de la SH6 ! Il nous a semblé intéressant de mettre en place un outil de nature à nourrir le lien entre notre Société et ses adhérents. L'objectif est double. D'une part, vous donner à intervalles réguliers des nouvelles sur notre actualité ou des informations de nature à vous intéresser : ce seront les rubriques « Quoi de neuf ce trimestre » et « En bref .... ». D'autre part, mettre en valeur les travaux de nos prédécesseurs, objet de la rubrique « Il y a cent ans .... », et évoquer les grandes dates anniversaires (cinquantenaires, centenaires et leurs multiples) concernant à un titre ou un autre notre arrondissement, avec la rubrique « Anniversaires ». Deux questions se sont aussitôt posées : la forme et la périodicité. Voici nos choix. Un nombre croissant de sociétaires disposent d'un accès à l’Internet et utilisent une messagerie électronique. Dans un souci de simplicité et d'économie, nous avons décidé de diffuser cette gazette uniquement sous forme électronique. Nous en tirerons sur papier pour les adhérents qui en feraient la demande et à la disposition des personnes qui assistent aux conférences ou qui participent aux visites et aux promenades. Quant à la périodicité, chacun sait que le premier numéro est toujours facile à concevoir, mais que la difficulté réside à maintenir la cadence sur la durée. Aussi nous sommes nous limités à trois parutions dans l'année, les premier, deuxième et quatrième trimestres. Nous vous invitons à nous faire part de vos suggestions pour rendre notre Gazette plus proche encore de vos attentes.

En bref ....

Appel de cotisation Nous rappelons à nos adhérents que la cotisation s'applique à l'année civile. Beaucoup d'entre eux nous ont déjà retourné leur bulletin de renouvellement d'adhésion accompagné de leur règlement, et nous les en remercions. Ils ont reçu le reçu fiscal correspondant, valable pour la déclaration des revenus de l'année 2013, ainsi que la carte d'adhérent 2013. Nous serions très reconnaissants à ceux qui ne l'auraient pas encore fait de bien vouloir renouveler leur adhésion : les recettes de cotisation constituent notre principale ressource financière et sont nécessaires pour assurer la poursuite des activités que nous vous proposons. D’avance, merci! Bulletin n° 25 (année 2012) Le bulletin n° 25 est sous presse. Nos sociétaires le recevront prochainement. L'été approche. Nous vous donnons rendez-vous à la rentrée, avec un programme, nous l'espérons, aussi attractif que les précédents ! Bonnes vacances à tous !

Notre société, il y a cent ans ....

Notre société fonctionnait très différemment d'aujourd'hui. La recherche historique était au cœur de ses activités, et les travaux étaient assurés pour l'essentiel par ses propres adhérents. On notera au passage que notre démarche « Racontez votre maison » s'inscrit parfaitement dans cette logique et constitue une manière de retour aux sources. Les sociétaires se présentaient mutuellement le résultat de leurs travaux et s'étaient pour cela organisés en comités spécialisés, au nombre de quatre, qui se réunissaient en principe chaque mois. Chacun s'était doté d'un président, d'un vice-président et d'un secrétaire. Le comité A était consacré à l'archéologie, aux anciens hôtels et aux beaux-arts, le comité B aux arts religieux, aux églises et aux couvents, le comité C aux institutions (collèges, hôpitaux, marchés) et aux théâtres, le comité D enfin à l'histoire générale, à la biographie et à l'iconographie. Les bulletins annuels rendent fidèlement compte des débats qui s'y déroulaient, même si, avec le recul, on souhaiterait aujourd'hui avoir plus de détails sur certains sujets. Au cours du 1er semestre de l'année 1913, les comités se sont réunis à tour de rôle à peu près chaque vendredi à 21 heures, de janvier à mai. Il n'y eut pas de réunions en juin. Les séances duraient généralement une heure et demie. Le nombre de participants variait de dix à quinze, généralement les mêmes. La plupart participaient à plusieurs comités, ce qui traduit un engagement profond auprès de la Société. Les sujets étaient variés. En cette période de grands travaux post haussmanniens, il s'agissait souvent d'envisager la protection de bâtiments menacés de destruction ou, s'il était trop tard pour agir, d'évoquer le passé de ce qui venait d'être abattu. Un travail intéressant aujourd'hui serait d'ailleurs de dépouiller méthodiquement ces comptes rendus, car on y trouve bien des détails ou des anecdotes auxquels ne renvoie pas la table du bulletin du centenaire, basée sur les articles de fond. A l'occasion les échanges pouvaient être animés, comme en témoignent les comptes rendus du mois d'avril. Un adhérent avait suggéré d'adjoindre au périmètre géographique de compétence de notre Société celui du XIVe arrondissement. Les ardentes discussions s’arrêtèrent quand le maire dudit arrondissement eut répondu qu'un rapprochement avait déjà été opéré entre les Ve, XIIIet XIVarrondissements. Les choses ont évolué depuis, ces trois arrondissements disposant aujourd'hui chacun de sa propre Société historique.

Anniversaires

Le 23 avril 1813 naissait à Milan Frédéric Ozanam, grande figure intellectuelle et morale de son époque. Le jour de son vingtième anniversaire, il fonda avec quelques autres la Société de Saint-Vincent-dePaul qui, à ses débuts, fut hébergée par le journal La Tribune Catholique au n° 38 de la rue Saint-Sulpice. Son nom a été donné au square qui longe le flanc droit de l'église Notre-Dame-des-Champs. Le 8 avril 1913 disparaissait Honoré Champion, illustre éditeur et libraire de notre arrondissement. Né en 1846, il avait commencé à travailler à l'âge de treize ans dans une librairie, avant de se mettre à son compte en 1872, au n° 15 du quai Malaquais, dans le petit hôtel de Bouillon, dans un local occupé auparavant par un autre libraire qui n'était autre que le père d'Anatole France. Cédant la place à l’École des Beaux-arts qui s'agrandissait, il s'installa un peu plus loin, au n° 9 du quai Voltaire, avant de revenir au n° 5 du quai Malaquais dans une boutique libérée par un confrère. Il avait adhéré à notre Société dès sa création. Le 30 janvier 1963 mourait à son domicile 5 rue de Médicis le compositeur Francis Poulenc, âgé de soixante-quatre ans. Membre du Groupe des Six, on lui doit de nombreuses œuvres orchestrales, instrumentales et chorales, ainsi que l'un des plus célèbres opéras contemporains, Le Dialogue des Carmélites. Son nom a été donné au petit square qui se situe à la jonction des rues de Tournon et de Condé, face au Sénat.

Rechercher